Kofi Annan



Kofi Annan fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l'organisation. Il a occupé cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le Prix Nobel de la paix.


Né au Ghana, Kofi Annan y commence des études d'économie. Il intègre les Nations Unies en 1962, en tant que fonctionnaire du budget auprès de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).


Il occupe alors divers postes au sein de cette vaste administration de coopération inter-étatique, et notamment celui de secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, à l'heure où les Nations Unies développent ce type de mission.


En 1997, il succède à Boutros Boutros-Ghali dans sa responsabilité de secrétaire général des Nations Unies, et se propose de « rénover » l'institution pour une action plus cohérente.
Représentant de l'ONU à l'étranger, il tente de faire respecter les décisions du Conseil de sécurité par l'Iraq en 1988 et parvient à mobiliser l'opinion internationale contre les violences au Timor-Oriental.


La situation du Proche-Orient constitue son principal cheval de bataille, mais il convient d'y ajouter l'amélioration de la condition féminine et l'endiguement de la propagation du VIH.
En 2001, l'Assemblée générale de l'ONU l'élit par acclamation pour un second mandat s'achevant en 2006.


Kofi Annan a été nommé le 14 juin 2007 à la tête de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA). Il fait partie du groupe des Global Elders (terme anglais signifiant : les anciens, ou sages, universels), créé par Nelson Mandela afin de promouvoir la paix et les droits de l'homme dans le monde.

plus d'infos
contact@minds.com
Références clients
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.